Acheter des cryptos
Payer avec
NFT
Flux
Téléchargements
English
USD

Démystifier l'économie des Tokens et quelques incompréhensions courantes

2020-07-21

« Dans cet article, je vais essayer d'expliquer quelques concepts de base en relation avec l'économie des Tokens. Ce devrait être une lecture assez légère. » - CZ, PDG de Binance.

Chaque jour, je vois des gens qui ont des idées erronées en ce qui concerne quelques concepts de base en rapport avec l'économie des Tokens. Je comprends que beaucoup de choses sur la finance, y compris la façon dont le système financier fonctionne, ne sont pas enseignées à l’école. Je comprends également que l'industrie crypto est nouvelle et qu'il y a des choses que nous devons tous apprendre.  

Dans cet article, je vais essayer d'expliquer certains de ces concepts. Ce devrait être une lecture assez légère. Ce ne sont que mes opinions personnelles et, comme pour toute opinion, elles pourraient très bien être faussées en partie ou totalement. J'encourage également tout le monde à en savoir plus sur l'économie des Tokens et d'autres sujets connexes sur Binance Academy.

La méconception des vases communicants

Cette erreur de pensée se manifeste de plusieurs façons.

Une version habituelle que nous entendons tout le temps est « je ne veux pas dépenser de BTC (ou BNB) car ils vont augmenter en valeur plus vite et je ne veux pas perdre de gains, alors je vais juste dépenser mes devises Fiat pour acheter des choses ». 

Eh bien, pourquoi ne convertissez-vous pas un peu plus de Fiat (au moins la partie que vous dépenserez) en cryptos, et vous pourrez ensuite dépenser les cryptos en toute simplicité. Vous pouvez déplacer votre argent entre les vases. 

Certains diront qu'il y a des frais de conversion impliqués. Ils sont vraiment assez bas ces jours-ci. Les frais de Binance.com s'élèvent à environ 0,03 %, et par rapport aux 3 % facturés par carte de crédit, notre taux est de 1/100 du leur. (Pardon, il fallait un peu de publicité ici.)

D'autres pourraient soutenir qu'il n'est toujours pas très pratique de dépenser des cryptos, et à juste titre. Nous travaillons à améliorer cette situation. Mais c'est une raison différente de « Je ne veux pas dépenser de BTC car il peut augmenter en valeur plus rapidement ».

À partir de quoi effectuez-vous les Burns ?

Une autre version récente de cette erreur logique commence par la question « à partir de quoi effectuez-vous les Burns ? »

Nous avons détruit 60,5M d'USD en BNB hier. Pourtant, certaines personnes, y compris des journalistes intelligents, demandaient « avez-vous détruit les BNB à partir des revenus ou était-ce de la part destinée à l'équipe ? » comme s'il y a une différence entre les deux. Les deux entraînent une pression déflationniste.

Il n'y a pas de fondation gérant le BNB. Nous avons alloué une partie des BNB de la phase d'ICO dans la « part de l'équipe », rendue entièrement transparente à partir du premier jour. Cette portion se débloque tous les ans sur 5 ans. Étant donné que nous sommes à la troisième année, une partie des Tokens de l'équipe a été débloquée. Notre équipe peut la dépenser si nous le souhaitons. Le fait que nous n'en ayons pas dépensé beaucoup est simplement notre choix. Plus important encore, les Tokens de l'équipe appartiennent à l'équipe et nos gains appartiennent également à l'équipe. Le BNB est un Token fongible, il n'y a pas de différence entre un vase et l'autre. Nous pourrions les placer dans le même portefeuille, la même adresse, ou nous pouvons les conserver sur des adresses distinctes, mais ils appartiennent tous à notre équipe. Lorsque nous faisons une destruction, nous sacrifions des BNB que nous possédons et réduisons l'offre totale. Cela rend le reste des BNB plus précieux. Est-il important de savoir de quelle adresse de portefeuille nous avons initié cette destruction ? Si oui, nous pouvons déplacer les BNB avant la prochaine destruction…

Les avez-vous rachetés sur le marché ?

Il s'agit d'une version légèrement plus 'avancée' de la même erreur du « vase ». Celle-ci est plus naturelle pour les personnes issues des marchés traditionnels. Les revenus d'une entreprise sont en Fiat, et ils en prennent une partie pour convertir/racheter des actions. Cela provoque généralement une hausse du cours des actions et les investisseurs adorent. Certaines personnes pensent naturellement que la même chose devrait être faite dans les cryptos.

Il existe certaines différences clés en ce qui concerne les Burn de BNB de Binance. Les revenus de Binance sont déjà majoritairement en BNB et nous les conservons (HODL). Nous ne les convertissons pas en Fiat, à l'exception de montants que nous dépensons immédiatement. Maintenant, nous pourrions vendre nos BNB en Fiat, puis utiliser ces Fiat pour racheter des BNB pour effectuer le Burn. Cela a-t-il un sens ? Non.

Cependant, certains diront que ce qui précède est raisonnable à faire ; que nous devrions vendre nos BNB en Fiat tout au long du trimestre, et racheter les BNB de manière agressive juste avant le Burn, et de cette façon, il devrait y avoir un effet de « pump » court juste avant le Burn, et en profiter pour trader en conséquence. Non désolé, nous ne faisons pas ça. Nous conservons simplement nos BNB. Nous ne voulons pas conserver des Fiat pendant une période prolongée. Cela réduit les incitations pour certains traders à court terme, mais les avantages sont bien meilleurs pour les détenteurs de BNB à long terme. Nous ne voulons pas non plus ajouter des incitations artificielles qui pourraient faire du BNB une monnaie « pump & dump ». Nous voulons, avec bon nombre de nos partenaires de l'écosystème, créer une valeur durable pour le BNB et l'industrie des cryptos.

Certaines plateformes d'échange, fièrement (ou sans vergogne), font la promotion du rachat de leurs propres Tokens avant un Burn. Et certaines personnes peuvent malheureusement croire que c'est une bonne chose. Cela veut dire : 

  1. Ils n'ont pas de revenus dans leur propre Token ; c'est-à-dire que les gens n'utilisent pas leurs Tokens pour payer les frais. Ou,

  2. Ils ne conservent pas leurs propres Tokens qu'ils reçoivent. Ils les déversent tous sur le marché. 

Voulez-vous conserver un Token de plateforme d'échange lorsque la plateforme n'est pas disposée à le détenir elle-même ? C'est vous qui décidez.

Burn vs Airdrop

Si nous faisions un Airdrop équivalent à 60,5 millions d'USD pour le BNB au lieu d'un Burn, je suppose que plus de gens pourraient être plus heureux. Mais les deux sont exactement les mêmes financièrement. La plupart des gens ne comprennent toujours pas les avantages d'un Burn, mais croyez-moi, c'est la même chose qu'un Airdrop. Ils sont tous les deux bons pour vous. Un Burn nécessite moins de transactions réseau et moins de frais de réseau.

Sur ce sujet, l'assouplissement quantitatif est mauvais pour vous. C'est la même chose que de retirer de l'argent de votre compte bancaire et de le redistribuer à d'autres, généralement à des personnes plus riches que vous. Je dirai juste cela et je vous laisse le soin de le croire/de faire des recherches.

Passons à d'autres sujets ...

Plusieurs monnaies par projet ou équipe

Je considère généralement comme un signal négatif lorsqu'une équipe émet plusieurs Tokens. La quantité de travail d’une équipe est limitée, l’émission de Tokens supplémentaires n’augmentera pas soudainement leur production. Si nous prenons cela à l'extrême, si une équipe émet 100 Tokens différents, vs. une équipe qui diffuse juste un Token qui peut être utilisé sur toutes leurs plateformes/écosystèmes, qui préféreriez-vous ? Avoir plusieurs Tokens au sein d'un projet ou d'une équipe crée toutes sortes de problèmes de conflit d'intérêts. Sur quel domaine l'équipe compte-t-elle déployer plus d'efforts ? Comment équilibrez-vous cela ? Et cela en supposant une équipe qui travaille dur et qui essaie de construire des trucs. Certaines équipes émettent juste Tokens après Tokens, dans l'espoir de recueillir plus d'argent auprès des investisseurs, et ne construisent rien.

Je tiens à souligner que certains projets conçoivent plusieurs Tokens depuis le début, un est un Token de gouvernance, un est un Token de dépense, etc. Il existe des cas d'utilisation valables à cet égard. Ne prenez pas mon point de vue à l’extrême, et je n’essaie pas d’attaquer tous les projets avec plus d’un Token.

Cette émission de Tokens multiples est présente dans l'écosystème Binance après quelques fusions et acquisitions. Nous n'avons pas encore de bon moyen pour fusionner des Tokens. Nous sommes toujours à la recherche d'idées brillantes dans ce domaine.

Pour le processus de listing de Binance, quand une équipe de projet a plus d'un Token, nous devenons plus suspects et nous posons beaucoup plus de questions.

Petite quantité en circulation

Un autre signal d'alerte est lorsqu'un Token a une très petite offre (pourcentage à un chiffre) en circulation. Utilisons à nouveau un exemple extrême. Supposons qu'un Token ne dispose que de 1 % de l'offre en circulation, le reste des 99 % est contrôlé par l'équipe ou une fondation. Supposons que seulement 20 % des propriétaires de l'offre en circulation sont des traders actifs. Si un gars dépense 200 000 USD pour acheter la monnaie, cela poussera probablement la capitalisation boursière de ce 1 % à 1 million USD et donnera à la monnaie une capitalisation totale de 100 millions USD. Il suffit de 200 000 USD pour créer une capitalisation de 100 millions d'USD.

Ces monnaies avec seulement une infime quantité de leur offre totale en circulation sont également très sujettes aux « pump and dump », ou à d'autres « manipulations » potentielles de leur prix. Le plus grand risque est cependant lorsque la partie verrouillée est déverrouillée et arrive sur le marché, le prix baissera considérablement et les utilisateurs particuliers seront lésés. Apprenez à vous protéger.

Grandes réserves d'équipe

Maintenant, cette partie devrait être facile à comprendre. Vous voulez faire attention au fait que la « part de l'équipe » peut se présenter sous différents noms, tels que fondation, budget marketing, croissance communautaire, ou même réservée au Mining ou à d'autres utilisations qui sont sous le contrôle de l'équipe. Je tiens à souligner que toutes les fondations, les budgets marketing et autres ne sont pas mauvais. S'ils sont bien gérés, c'est bien. Cependant, les projets ne sont pas tous bien gérés.

Pour être très transparent, le BNB a également une grande part destinée à l'équipe. Il y a trois ans, nous n’avions pas encore développé une profonde compréhension de l’économie des Tokens. Nous n'avons qu'une seule « part de l'équipe », pas de fondation distincte, de marketing, de croissance communautaire, etc. Tout est inclus. Heureusement, notre plateforme est devenue rentable assez rapidement, et nous n'avons pas du tout dû utiliser ou vendre la part de l'équipe, même si elle est déjà partiellement déverrouillée. Je ne me vanterai pas beaucoup sur ce point, mais vous pouvez juger du risque par vous-même. Le BNB a une offre importante en circulation, et a probablement un nombre d'utilisateurs plus élevé que la plupart des autres monnaies. Le nombre d'adresses réseau ne reflète pas pleinement le fait que de nombreux utilisateurs du BNB les détiennent sur Binance.

Modification des livres blancs

Je suis généralement contre les modifications importantes apportées aux livres blancs une fois qu'ils sont sortis. Dans l'ordre des choses, l'abandon d'un projet est probablement le pire. Les modifications importantes apportées à un livre blanc entraîneront généralement des conséquences négatives pour certaines personnes. Je conseille à toutes les équipes de projet de faire très attention à ce sujet.

Binance a apporté quelques mises à jour à son livre blanc, mais aucun de ces changements n'est significatif. En janvier 2019, nous avons modifié le libellé concernant les « buy-backs » et l'association avec « 20 % de bénéfices ». Cela a été fait sur la base d'un conseil juridique d'un tiers indiquant le risque d'être mal compris car la sécurité est plus élevée dans certaines régions, et il ne décrivait pas avec précision le fait que nous n'avons pas besoin de « racheter » (buy-back). Nous détenons des BNB comme expliqué ci-dessus. Nous avons expliqué cela à des journalistes inquiets et à notre communauté à l'époque. 

La grande préoccupation était alors : allons-nous arrêter les Burns ? Ou allons-nous moins en détruire ? Non. Nous avons expliqué que le montant ne changera pas, seule la formulation le décrivant dans le livre blanc ; c'est-à-dire aucun changement important. Nous avons également dit que nos actes seraient plus explicites que les mots. 

Depuis lors, nous avons effectué 5 Burns ATH successifs. (Notez que le 8e Burn a été effectué lorsque le prix du BNB était proche de 40 USD, il était supérieur au 7e Burn en terme d'USD.)

Nos actions ont mieux parlé que nos mots.

Je terminerai ici cet article. Il y a beaucoup d'autres sujets que nous pourrions aborder, mais je le ferai à une autre occasion. Merci de votre lecture et bon week-end !

- CZ