Acheter des cryptos
Payer avec
Marchés
NFT
New
Téléchargements
English
USD
Blog Binance
Nouvelles et mises à jour du leader mondial des échanges de cryptomonnaies
Le projet « L'échangeur à l'épreuve des balles » : comment Binance a aidé à faire tomber un groupe cybercriminel blanchissant 42 millions de dollars
2020-8-18


Faisant notre part pour contribuer à un écosystème mondial des cryptomonnaies plus sûr, nous avons aidé à démanteler un groupe de criminels derrière une opération de blanchiment d'argent et de rançongiciel de 42 millions de dollars.



Chez Binance, nous travaillons en permanence pour assurer la sécurité de nos clients et pour soutenir les enquêtes concernant la sécurité de l'écosystème mondial des cryptomonnaies. Une partie de cet engagement consiste à lutter contre les malfaiteurs et à aider les victimes à obtenir justice.


Lorsqu'il s'agit de lutter contre le blanchiment d'argent, nous adoptons une approche fondée sur l'étude des données, dans laquelle notre équipe de sécurité a mis en place des mécanismes permettant d'identifier les activités frauduleuses et d'y mettre fin. L'équipe sentinelle de Binance et sa branche analytique, l'équipe science des données pour la sécurité, sont chargées de construire des systèmes antifraude et de mener des enquêtes.


Actuellement, nous appliquons des techniques d'ingénierie pour modéliser les modèles suspects associés aux activités illicites. Ces modèles sont ensuite combinés et servent à alimenter les modèles de détection en cours d'élaboration, ce qui facilite nos enquêtes. Étant donné le volume important associé à l'exchange Binance, nos nombreux enregistrements de données dépassent ce qui serait plausible pour une analyse manuelle. C'est pourquoi nous avons utilisé des algorithmes de détection qui ont été entraînés sur les données historiques des attaquants pour signaler les activités potentiellement malveillantes. Une fois qu'un incident a été signalé, nos équipes de sécurité examinent l'affaire et procèdent en conséquence. 

Le projet « L'échangeur à l'épreuve des balles »

L'une des missions de l'équipe science des données pour la sécurité est de vérifier les transactions entre Binance et des entités à haut risque, y compris les sites d'exchange fortement sécurisés. En effet, les plateformes de cryptomonnaies peuvent parfois servir à blanchir de l'argent. Tout comme les services d'hébergement hautement protégés (Bulletproof Hosting) aux règles souples concernant ce qui peut être hébergé sur leurs serveurs, les échangeurs hautement protégés sont bien connus pour l'indulgence de leurs politiques de vérification de l'identité de leurs clients (KYC) et celle de la lutte contre le blanchiment d'argent (AML). 


Les données analysées avec le TRM labs – une start-up spécialisée dans l'analyse de la blockchain – montrent que ces exchanges, pour la plupart basés dans des pays où l'application de la loi ou la réglementation fait défaut, ont une forte proportion de transactions liées à des catégories à haut risque (logiciels malveillants, piratage d'exchanges, darknet). Les revenus illicites générés par ces attaques, et le blanchiment d'argent qui s'ensuit, sont alors réinjectés dans des opérations et des infrastructures cybercriminelles générant toujours plus de gains mal acquis.



Attraper un groupe de cybercriminalité responsable d'une opération de blanchiment à 42 millions de dollars

Pour la santé et la pérennité de l'ensemble du secteur, il est nécessaire d'identifier et d'aider à traduire en justice ceux qui détournent les cryptomonnaies et nuisent ainsi à cette industrie et sa réputation. 


Début 2020, Binance a alloué des ressources supplémentaires pour approfondir les méthodes potentielles des exchanges hautement sécurisés dans le blanchiment d'argent via le marché des cryptomonnaies. Une activité suspecte avait été détectée et analysée par l'équipe sentinelle de Binance en collaboration avec la cyber police ukrainienne, et mena à l'identification et l'arrestation d'une organisation cybercriminelle responsable d'un rançongiciel et du blanchiment de plus de 42 millions de dollars en cryptomonnaies au cours de ces deux dernières années. 


Nous croyons fermement que la poursuite d'une telle collaboration sera un élément moteur pour stimuler l'adoption de la cryptomonnaie et améliorer l'image du grand public. 

Conclusion

Nous nous efforçons d'appliquer les techniques de traitement des données à grande échelle (big data) pour faire progresser la recherche en matière de sécurité et pour pouvoir traiter les activités criminelles liées aux cryptomonnaies. Binance s'est engagée à contribuer à la lutte mondiale contre les malfaiteurs et nous sommes convaincus que des projets tels que « L'échangeur à l'épreuve des balles », ainsi que nos partenariats en cours avec des sociétés de sécurité et d'analyse de blockchain, nous permettront de mener à bien cette mission et de démanteler de nouveaux groupes criminels pour une communauté globalement plus sûre. 







Blog Binance
Nouvelles et mises à jour du leader mondial des échanges de cryptomonnaies
Aug 18
2020
Le projet « L'échangeur à l'épreuve des balles » : comment Binance a aidé à faire tomber un groupe cybercriminel blanchissant 42 millions de dollars


Faisant notre part pour contribuer à un écosystème mondial des cryptomonnaies plus sûr, nous avons aidé à démanteler un groupe de criminels derrière une opération de blanchiment d'argent et de rançongiciel de 42 millions de dollars.



Chez Binance, nous travaillons en permanence pour assurer la sécurité de nos clients et pour soutenir les enquêtes concernant la sécurité de l'écosystème mondial des cryptomonnaies. Une partie de cet engagement consiste à lutter contre les malfaiteurs et à aider les victimes à obtenir justice.


Lorsqu'il s'agit de lutter contre le blanchiment d'argent, nous adoptons une approche fondée sur l'étude des données, dans laquelle notre équipe de sécurité a mis en place des mécanismes permettant d'identifier les activités frauduleuses et d'y mettre fin. L'équipe sentinelle de Binance et sa branche analytique, l'équipe science des données pour la sécurité, sont chargées de construire des systèmes antifraude et de mener des enquêtes.


Actuellement, nous appliquons des techniques d'ingénierie pour modéliser les modèles suspects associés aux activités illicites. Ces modèles sont ensuite combinés et servent à alimenter les modèles de détection en cours d'élaboration, ce qui facilite nos enquêtes. Étant donné le volume important associé à l'exchange Binance, nos nombreux enregistrements de données dépassent ce qui serait plausible pour une analyse manuelle. C'est pourquoi nous avons utilisé des algorithmes de détection qui ont été entraînés sur les données historiques des attaquants pour signaler les activités potentiellement malveillantes. Une fois qu'un incident a été signalé, nos équipes de sécurité examinent l'affaire et procèdent en conséquence. 

Le projet « L'échangeur à l'épreuve des balles »

L'une des missions de l'équipe science des données pour la sécurité est de vérifier les transactions entre Binance et des entités à haut risque, y compris les sites d'exchange fortement sécurisés. En effet, les plateformes de cryptomonnaies peuvent parfois servir à blanchir de l'argent. Tout comme les services d'hébergement hautement protégés (Bulletproof Hosting) aux règles souples concernant ce qui peut être hébergé sur leurs serveurs, les échangeurs hautement protégés sont bien connus pour l'indulgence de leurs politiques de vérification de l'identité de leurs clients (KYC) et celle de la lutte contre le blanchiment d'argent (AML). 


Les données analysées avec le TRM labs – une start-up spécialisée dans l'analyse de la blockchain – montrent que ces exchanges, pour la plupart basés dans des pays où l'application de la loi ou la réglementation fait défaut, ont une forte proportion de transactions liées à des catégories à haut risque (logiciels malveillants, piratage d'exchanges, darknet). Les revenus illicites générés par ces attaques, et le blanchiment d'argent qui s'ensuit, sont alors réinjectés dans des opérations et des infrastructures cybercriminelles générant toujours plus de gains mal acquis.



Attraper un groupe de cybercriminalité responsable d'une opération de blanchiment à 42 millions de dollars

Pour la santé et la pérennité de l'ensemble du secteur, il est nécessaire d'identifier et d'aider à traduire en justice ceux qui détournent les cryptomonnaies et nuisent ainsi à cette industrie et sa réputation. 


Début 2020, Binance a alloué des ressources supplémentaires pour approfondir les méthodes potentielles des exchanges hautement sécurisés dans le blanchiment d'argent via le marché des cryptomonnaies. Une activité suspecte avait été détectée et analysée par l'équipe sentinelle de Binance en collaboration avec la cyber police ukrainienne, et mena à l'identification et l'arrestation d'une organisation cybercriminelle responsable d'un rançongiciel et du blanchiment de plus de 42 millions de dollars en cryptomonnaies au cours de ces deux dernières années. 


Nous croyons fermement que la poursuite d'une telle collaboration sera un élément moteur pour stimuler l'adoption de la cryptomonnaie et améliorer l'image du grand public. 

Conclusion

Nous nous efforçons d'appliquer les techniques de traitement des données à grande échelle (big data) pour faire progresser la recherche en matière de sécurité et pour pouvoir traiter les activités criminelles liées aux cryptomonnaies. Binance s'est engagée à contribuer à la lutte mondiale contre les malfaiteurs et nous sommes convaincus que des projets tels que « L'échangeur à l'épreuve des balles », ainsi que nos partenariats en cours avec des sociétés de sécurité et d'analyse de blockchain, nous permettront de mener à bien cette mission et de démanteler de nouveaux groupes criminels pour une communauté globalement plus sûre.