Exchange
Échange d'actifs crypto et blockchain
Academy
Formation blockchain et crypto
Courtier
Solutions de terminaux de trading
Charity
Charity
Cloud
Solutions de plateforme d'échange d'entreprise
DEX
Plateforme d'échange d'actifs numériques décentralisée, rapide et sécurisée
Labs
Incubateur pour les meilleurs projets Blockchain
Launchpad
Plateforme de lancement de Token
Research
Analyse et rapports de qualité institutionnelle
Trust Wallet
Le portefeuille crypto officiel de Binance
Acheter des cryptos
Marchés
Convertir
La façon la plus simple de trader
Fondamental
Interface simple et intuitive, adaptée aux débutants
Avancée
Accès complet à tous les outils de trading dans un seul écran
Marge
Maximiser les gains avec un effet de levier élevé
Compte P2P
Virement bancaire et 100+ options
Actions tokenisées
New
Trader les actions avec de la cryptomonnaie
Trader
Scanner pour télécharger l'application IOS & Android
Télécharger
English
USD
Blog Binance
Nouvelles et mises à jour du leader mondial des échanges de cryptomonnaies
CZ sur les réglementations, les Exchanges & la protection de la vie privée
2019-12-19


Il y a encore beaucoup de confusion au sujet des réglementations, du KYC, de l'AML, de la protection de la vie privée, et plus précisément de la façon dont elles sont liées aux différents types d'Exchanges. Dans cet article de blog, CZ partage sa connaissance sur ces questions et espère qu'il peut également vous aider à y voir plus clair.

Récemment, un utilisateur de Binance Singapore a été surpris lorsque son compte a été signalé par les contrôles AML/CFT parce qu'il utilisait un service de mixage (mixing). Son post sur Twitter a fait l'objet de nombreux commentaires. Plus important encore, d'après les commentaires, il est clair qu'il y a encore beaucoup de confusion sur les réglementations, le KYC, l'AML, la vie privée, et plus particulièrement sur la manière dont ils sont liés aux différents types de plateformes d'échange. Bien que je ne sois pas un expert, je partagerai ma connaissance de ces questions et j'espère qu'elle pourra également vous aider.

Réglementations

Les réglementations sont un vaste sujet qui n'entre pas dans le cadre de ce petit article. Nous nous en tiendrons ici à la plus grande simplicité. Bien qu'elles varient selon les pays, il existe deux exigences de base qui sont relativement universelles pour la plupart des régions : KYC & AML.

KYC (know your customer) signifie que la plateforme d'échange doit connaître son client. C'est pourquoi les échanges demandent une pièce d'identité, une preuve d'adresse, etc.

AML (anti-money laundering) signifie que la plateforme doit analyser chaque transaction et s'assurer qu'elle n'est pas liée au blanchiment d'argent, aux sanctions ou à la fraude.

Tant pour le KYC que pour l'AML, il existe des fournisseurs de services spécialisés qui effectuent l'analyse pour les plateformes d'échange et les organismes de réglementation. Dans le monde des fiats, les banques demandent des informations sur les sources de fonds, des preuves d'adresse, etc. Dans le monde des cryptos, il existe des fournisseurs de services qui analysent les transactions sur-chaîne et attribuent différents scores de risque aux différentes transactions. La plupart des régulateurs exigent que les plateformes d'échange utilisent ces fournisseurs tiers. Ce n'est pas à la plateforme de faire ce choix. Beaucoup de gens ne s'en rendent pas compte et blâment l'Exchange. Plus de détails à ce sujet plus tard.

Exchanges

Maintenant, passons rapidement en revue les différents types de plateformes d’échange de cryptomonnaies.

Les Exchanges "réglementés". Il s'agit des plateformes d'échange domiciliées dans un pays spécifique qui a des réglementations claires ou au moins quelques directives officielles. Certains pays délivrent une "licence d'échange de cryptos" précise. D'autres exigent que les Exchanges s'inscrivent auprès d'une agence spécifique dans le pays, tandis que d'autres encore demandent simplement aux plateformes d'obtenir des licences de services financiers traditionnels. Encore une fois, chaque pays est un peu différent.

Les Exchanges "non réglementés". Faute d'un meilleur mot, nous utiliserons ici le terme " non réglementé ". Il s'agit généralement de plateforme d'échange qui sont soit domiciliées dans un pays qui n'a pas de lignes directrices claires, soit qui ne sont pas domiciliées dans un pays en particulier.

Les Exchanges décentralisés (DEX). Alors que les deux catégories ci-dessus se réfèrent principalement à des échanges centralisés, il existe de nombreux DEX. Ils sont généralement basés sur un contrat intelligent ou une blockchain. La plupart d'entre eux n'ont pas de domicile précis et sont habituellement " non réglementés ". Il y a différents niveaux de décentralisation, mais c'est un sujet à part entière.

Confidentialité

La plupart des réglementations placent la lutte contre le blanchiment d'argent au-dessus de la protection de la vie privée. Cela signifie qu'ils exigeront des plateformes d'échange qu'elles procèdent à des contrôles AML. Les Exchanges n'ont pas d'option ici. Techniquement, ils ont deux choix : 1. Effectuer les contrôles AML, ou 2. Ne pas faire d'affaires ici. L'option 2 n'aide personne.

En tant qu'utilisateur, vous avez des choix :

  1. Utiliser une plateforme réglementée en sachant qu'il y aura des contrôles AML en arrière-plan, comme pour les banques. Assurez-vous que vous respectez les lois en matière de crypto trading où que vous résidiez. Cela vous évitera, à vous et à la plateforme d'échange, beaucoup d'ennuis. Passer d'une plateforme d’échange à l'autre ne vous aidera pas.

  2. Utiliser une plateforme non réglementée, sachant qu'il y a des risques ici aussi. Choisissez votre plateforme d'échange avec sagesse.

  3. Utiliser un DEX. Ceux-ci ont généralement une liquidité plus faible et aucun accès à des fiats.

Si vous êtes vraiment soucieux du respect de la vie privée, vous devriez envisager d'utiliser une monnaie privative, comme son nom l'indique.

Binance

Binance a évolué pour devenir plus qu'une simple entreprise ou qu'une plateforme d'échange centralisée. Il existe un certain nombre de plateformes fiat-crypto réglementées utilisant la marque et la technologie Binance, notamment Binance Singapore, Binance.US, Binance Jersey, etc. Tous sont exploités de manière indépendante et sont entièrement conformes à leurs réglementations locales. Il existe bien entendu la plateforme d'échange centralisée mondiale Binance.com. Et il y a également Binance DEX fonctionnant sur Binance Chain qui est géré par un groupe de développeurs de la communauté.

Chez Binance, nous nous efforçons de vous offrir différents choix et différents niveaux de confidentialité. Nous ne vivons pas dans un monde parfait. Il y a différents compromis à faire pour chaque option. Il est important de comprendre les choix qui s'offrent à nous et le monde dans lequel nous vivons. J'espère que cet article vous aidera à les comprendre.

Nous croyons que la protection de la vie privée est un droit fondamental et nous appuyons les initiatives axées sur la protection de la vie privée.

Comme toujours, si vous avez des questions sur Binance, n'hésitez pas à me tweeter, et je ferai tout mon possible pour vous répondre. Nous nous efforçons de maintenir une communication ouverte avec notre communauté.

CZ

PDG @Binance


Blog Binance
Nouvelles et mises à jour du leader mondial des échanges de cryptomonnaies
Dec 19
2019
CZ sur les réglementations, les Exchanges & la protection de la vie privée


Il y a encore beaucoup de confusion au sujet des réglementations, du KYC, de l'AML, de la protection de la vie privée, et plus précisément de la façon dont elles sont liées aux différents types d'Exchanges. Dans cet article de blog, CZ partage sa connaissance sur ces questions et espère qu'il peut également vous aider à y voir plus clair.

Récemment, un utilisateur de Binance Singapore a été surpris lorsque son compte a été signalé par les contrôles AML/CFT parce qu'il utilisait un service de mixage (mixing). Son post sur Twitter a fait l'objet de nombreux commentaires. Plus important encore, d'après les commentaires, il est clair qu'il y a encore beaucoup de confusion sur les réglementations, le KYC, l'AML, la vie privée, et plus particulièrement sur la manière dont ils sont liés aux différents types de plateformes d'échange. Bien que je ne sois pas un expert, je partagerai ma connaissance de ces questions et j'espère qu'elle pourra également vous aider.

Réglementations

Les réglementations sont un vaste sujet qui n'entre pas dans le cadre de ce petit article. Nous nous en tiendrons ici à la plus grande simplicité. Bien qu'elles varient selon les pays, il existe deux exigences de base qui sont relativement universelles pour la plupart des régions : KYC & AML.

KYC (know your customer) signifie que la plateforme d'échange doit connaître son client. C'est pourquoi les échanges demandent une pièce d'identité, une preuve d'adresse, etc.

AML (anti-money laundering) signifie que la plateforme doit analyser chaque transaction et s'assurer qu'elle n'est pas liée au blanchiment d'argent, aux sanctions ou à la fraude.

Tant pour le KYC que pour l'AML, il existe des fournisseurs de services spécialisés qui effectuent l'analyse pour les plateformes d'échange et les organismes de réglementation. Dans le monde des fiats, les banques demandent des informations sur les sources de fonds, des preuves d'adresse, etc. Dans le monde des cryptos, il existe des fournisseurs de services qui analysent les transactions sur-chaîne et attribuent différents scores de risque aux différentes transactions. La plupart des régulateurs exigent que les plateformes d'échange utilisent ces fournisseurs tiers. Ce n'est pas à la plateforme de faire ce choix. Beaucoup de gens ne s'en rendent pas compte et blâment l'Exchange. Plus de détails à ce sujet plus tard.

Exchanges

Maintenant, passons rapidement en revue les différents types de plateformes d’échange de cryptomonnaies.

Les Exchanges "réglementés". Il s'agit des plateformes d'échange domiciliées dans un pays spécifique qui a des réglementations claires ou au moins quelques directives officielles. Certains pays délivrent une "licence d'échange de cryptos" précise. D'autres exigent que les Exchanges s'inscrivent auprès d'une agence spécifique dans le pays, tandis que d'autres encore demandent simplement aux plateformes d'obtenir des licences de services financiers traditionnels. Encore une fois, chaque pays est un peu différent.

Les Exchanges "non réglementés". Faute d'un meilleur mot, nous utiliserons ici le terme " non réglementé ". Il s'agit généralement de plateforme d'échange qui sont soit domiciliées dans un pays qui n'a pas de lignes directrices claires, soit qui ne sont pas domiciliées dans un pays en particulier.

Les Exchanges décentralisés (DEX). Alors que les deux catégories ci-dessus se réfèrent principalement à des échanges centralisés, il existe de nombreux DEX. Ils sont généralement basés sur un contrat intelligent ou une blockchain. La plupart d'entre eux n'ont pas de domicile précis et sont habituellement " non réglementés ". Il y a différents niveaux de décentralisation, mais c'est un sujet à part entière.

Confidentialité

La plupart des réglementations placent la lutte contre le blanchiment d'argent au-dessus de la protection de la vie privée. Cela signifie qu'ils exigeront des plateformes d'échange qu'elles procèdent à des contrôles AML. Les Exchanges n'ont pas d'option ici. Techniquement, ils ont deux choix : 1. Effectuer les contrôles AML, ou 2. Ne pas faire d'affaires ici. L'option 2 n'aide personne.

En tant qu'utilisateur, vous avez des choix :

  1. Utiliser une plateforme réglementée en sachant qu'il y aura des contrôles AML en arrière-plan, comme pour les banques. Assurez-vous que vous respectez les lois en matière de crypto trading où que vous résidiez. Cela vous évitera, à vous et à la plateforme d'échange, beaucoup d'ennuis. Passer d'une plateforme d’échange à l'autre ne vous aidera pas.

  2. Utiliser une plateforme non réglementée, sachant qu'il y a des risques ici aussi. Choisissez votre plateforme d'échange avec sagesse.

  3. Utiliser un DEX. Ceux-ci ont généralement une liquidité plus faible et aucun accès à des fiats.

Si vous êtes vraiment soucieux du respect de la vie privée, vous devriez envisager d'utiliser une monnaie privative, comme son nom l'indique.

Binance

Binance a évolué pour devenir plus qu'une simple entreprise ou qu'une plateforme d'échange centralisée. Il existe un certain nombre de plateformes fiat-crypto réglementées utilisant la marque et la technologie Binance, notamment Binance Singapore, Binance.US, Binance Jersey, etc. Tous sont exploités de manière indépendante et sont entièrement conformes à leurs réglementations locales. Il existe bien entendu la plateforme d'échange centralisée mondiale Binance.com. Et il y a également Binance DEX fonctionnant sur Binance Chain qui est géré par un groupe de développeurs de la communauté.

Chez Binance, nous nous efforçons de vous offrir différents choix et différents niveaux de confidentialité. Nous ne vivons pas dans un monde parfait. Il y a différents compromis à faire pour chaque option. Il est important de comprendre les choix qui s'offrent à nous et le monde dans lequel nous vivons. J'espère que cet article vous aidera à les comprendre.

Nous croyons que la protection de la vie privée est un droit fondamental et nous appuyons les initiatives axées sur la protection de la vie privée.

Comme toujours, si vous avez des questions sur Binance, n'hésitez pas à me tweeter, et je ferai tout mon possible pour vous répondre. Nous nous efforçons de maintenir une communication ouverte avec notre communauté.

CZ

PDG @Binance