News and updates from the world’s leading cryptocurrency exchange
​ Déclaration de CZ sur le Hard Fork STEEM


Le PDG de Binance, Changpeng Zhao (CZ) a publié une déclaration sur les actions de Binance à la suite d'un récent "Hard Fork" STEEM qui a supprimé les soldes d'actifs de quelques adresses du réseau STEEM.

Une fois de plus, nous nous retrouvons à consacrer ce qui serait sans doute un vendredi soir (et un samedi) beaucoup plus productif à la résolution d'un autre problème concernant STEEM. Celui-ci est plus délicat qu'auparavant. Il y a aussi des idées et des implications plus profondes. Une fois de plus, dans notre tradition de transparence, voici mon point de vue sur la question.

Voici le contexte : Il y a une autre mise à jour/Hard Fork de STEEM, et cette fois, nous sommes plus prudents. Il n'y a pas eu de démarrage ni de vote. Mais celle-ci est délicate. La récente mise à jour a réduit à zéro le solde des actifs de quelques adresses du réseau STEEM.

Nous sommes tout à fait opposés à la suppression des actifs d'autres personnes sur la Blockchain. Cela va à l'encontre de l'éthique même de la Blockchain et de la décentralisation. Le fait que cela puisse se produire sur une Blockchain signifie qu'elle est trop centralisée.

Nous ne voulons pas soutenir cette mise à jour. Mais il y a un revers à la médaille. Si nous ne la soutenons pas (techniquement), aucun utilisateur ne pourra retirer ses STEEM. Le portefeuille a cessé de se synchroniser à une certaine hauteur et il n'y a pas d'autres Forks. Nous avons attendu de voir ce que feraient les autres plateformes d'échange, et assez vite les autres ont procédé à la mise à jour et ont permis les retraits. Beaucoup de nos utilisateurs l'exigent également.

Nous sommes confrontés à une décision difficile. Nous pourrions conserver indéfiniment tous les fonds STEEM de nos utilisateurs, ou nous pourrions procéder à la mise à jour et les laisser effectuer leurs retraits. Notre équipe m'a demandé de me prononcer sur cette question.

J'ai passé en revue nos premiers principes. Nous protégeons nos utilisateurs. Cela inclut la protection de leur capacité à obtenir les monnaies issues de Forks et leur liberté de retrait. Et nous voulons rester neutres.

En règle générale si un désaccord survient dans une communauté Blockchain, un Fork est le moyen de le régler dans un monde décentralisé. Et nous essayons généralement de soutenir les Forks les plus raisonnables afin que nos utilisateurs obtiennent les monnaies qui en sont issues qui valent généralement quelque chose, aussi faible ce montant soit-il.

Dans le cas présent c'était délicat car il n'y a pas d'autre Fork. Mais il s'agit d'un Hard Fork selon la définition très technique du terme. Nous devrions donc le soutenir techniquement.

Lorsque d'autres Forks apparaîtront nous les prendront en charge également (en supposant qu'ils soient suivis par un nombre suffisant d'utilisateurs). Dans ce cas j'encouragerais presque la communauté à créer un nouveau Fork, d'autant plus que les quelques victimes concernées semblent avoir la capacité de le mettre en place. Ils ont Fork HIVE à partir de la Blockchain STEEM il n'y a pas si longtemps. Ce n'est pas une situation agréable pour eux ; c'est beaucoup de travail supplémentaire. Ce n'est certainement pas non plus une situation agréable pour nous ; c'est également beaucoup de travail supplémentaire pour nous, sans réel retour. Mais un Fork est la méthode standard pour traiter ce type de désaccords dans un monde décentralisé.

Nous ne voulons pas bloquer les fonds des gens. Dans ce cas, nous devrions permettre aux utilisateurs de retirer leurs fonds, que nous soutenions volontairement ou non ce Hard Fork.

J'ai donc donné le feu vert à la mise à jour technique et permit les retraits pour Binance.com. Dans le même temps nous avons convenu que nous soutiendrons probablement tout autre Fork raisonnable proposé par la communauté (à condition qu'il ne contienne pas d'autres problèmes). Nous réduirons également le soutien à STEEM au fil du temps en diminuant le nombre de paires de trading tout en n'excluant pas d'autres actions.

La plupart des membres de la communauté soutiennent notre approche, nous avons également reçu des avis intéressants et controversés.

Un certain nombre d'utilisateurs disent que nous devrions bloquer les Tokens STEEM indéfiniment. (Nous ne le pouvons pas) D'autres disent que nous devrions retirer STEEM du listing immédiatement mais cela nuit également à de nombreuses autres personnes innocentes qui détiennent des STEEM. Je pense que la plupart de ces commentaires proviennent de personnes qui ne possèdent pas de STEEM. C'est facile de dire quelque chose quand on n'est pas engagé soi-même. Ensuite, je vois cette réaction :

Bien que je compatisse à la perte de Dan, je ne pense pas qu'il soit raisonnable de conserver indéfiniment les actifs STEEM des autres utilisateurs. Le meilleur conseil que je puisse donner à Dan est de créer un Fork STEEM juste avant le Hard Fork et nous allons probablement le soutenir. Ce n'est pas par "commodité". Nous choisissons de faire le travail supplémentaire précisément parce que nous attachons de l'importance à la responsabilité que nous avons envers nos utilisateurs.

Cela révèle également un problème plus profond. Les Blockchains sont susceptibles de subir des attaques 51% et une centralisation potentielle. Nous n'aimons pas en parler. Nous aimons penser que les Blockchains sont immuables à 100 % mais ce n'est pas toujours le cas. Je pense que nous devons faire face à la réalité, comprendre les risques et les gérer en conséquence. Si une Blockchain devient trop centralisée, nous devrions nous en éloigner.

Un autre tweet intéressant que j'ai trouvé est celui d'Andreas Antonopoulos, trois jours auparavant.

Andreas Antonopoulos a été brièvement mon collègue à un moment donné. Nous nous rencontrons lors de conférences. C'est quelqu'un que j'admire vraiment pour son travail sur la décentralisation (livres et podcasts). C'est pour cette raison que j'ai été très surpris de le voir suggérer "un recours collectif" pour régler les problèmes liés aux Hard Forks de consensus et de décentralisation. J'aurais pensé que cela irait à l'encontre de tout ce qu'il soutient. Dans un monde décentralisé, n'importe qui devrait pouvoir soutenir n'importe quelle Fork. Les plateformes d'échange qui offrent aux utilisateurs le choix d'obtenir une monnaie issue d'un Fork ne sont pas différentes par définition. C'est l'inverse qui pose problème (c'est-à-dire si les plateformes d'échange empêchent les utilisateurs d'obtenir les monnaies qu'ils sont censés obtenir, soit via un Fork, soit via des retraits). Mais de toute façon, voilà le souci.

Dans l'ensemble j'espère que ce qui précède montre la complexité des décisions que nous devons prendre en tant que plateforme d'échange, certains des malentendus et des reproches que nous devons porter, et certaines des erreurs auxquelles nous sommes confrontés dans un monde décentralisé. Je ne recommande aucune idée fausse selon laquelle la décentralisation serait une utopie. Je crois que la décentralisation résout de nombreux problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui, mais en même temps, elle créera son propre ensemble de problèmes, que nous devons résoudre ensemble afin de construire un écosystème décentralisé plus sain.

- CZ